Hello@tetrapolis.fr 02 41 23 82 32
14 Juil 0 4618 vues

Réussir sa gestion de projet web

Mis en ligne par : , Catégories :,,,

Qu’est ce que la gestion de projet ?

C’est la planification des tâches d’une part, mais c’est aussi la gestion des ressources, qu’elles soient financières (liées aux coûts), humaines (liées aux individus prenant part au projet) ou encore matérielles (liées aux infrastructures et au matériel utilisé).

  • La gestion de projet web est garante de plusieurs aspects :
  • La qualité du livrable final : Un site internet qui correspond réellement à la demande initiale,
  • Le respect du planning : On se prémunit de l’allongement du délai de livraison,
  • La maitrise du budget : Le projet est découpé en unités de temps correspondant à des coûts,
  • La satisfaction client : Grâce à points de validation réguliers qui jalonnent la collaboration.

Si chaque projet web est unique, on peut néanmoins distinguer quatre étapes :

  1. La phase d’étude du projet
  2. La phase de conception du site
  3. La phase de réalisation du site
  4. La mise en production

La phase d’étude

La découverte du projet (et du client)

Une première rencontre avec le client est indispensable pour pouvoir « sentir » un projet.
Si dans certains cas, le client arrive avec un cahier des charges précis, la plupart du temps le projet web est une idée qui nécessite d’être affutée avec celui-ci.

Ce temps d’échange permet à l’agence d’en savoir plus sur le projet, ses motivations, ses contraintes, ses délais, ses enjeux techniques, le marché dans lequel il s’inscrit, etc.

Analyse du besoin, planning et budgétisation

L’agence étudie précisément les détails du projet, chaque demande du client pour en estimer la faisabilité et le coût. Il arrive régulièrement que les souhaits initiaux du client soient révisés pour s’adapter aux réalités du digital. Ces préconisations font l’objet d’une recommandation complète de l’agence à destination du client. En complément, un planning précis associé à un budget est présenté afin d’engager les deux parties dans le respects des jalons de la collaboration.

Ce planning doit impérativement intégrer des temps de validation que l’on peut identifier comme des « checkpoints ». A chaque checkpoint, on valide les étapes qui ont été réalisées et on ne revient pas/plus en arrière. Comme dans Sonic.

Checkpoint

En fonction des besoins, l’agence constitue également une équipe qui regroupe toutes les expertises nécessaires au projet.

La phase de conception du site

Architecture d’information

La conception d’un site débute par la définition de l’architecture de l’information.
C’est à dire, la manière dont les contenus vont être hiérarchisés au sein du site internet.
Dans le cas d’une refonte, ce travail implique dans un premier temps d’indexer tous les contenus existants et déterminer si certains doivent être fusionnés, réécrits, ou supprimés.

On construit ensuite l’arborescence de contenus du site internet en fonction des objectifs et de la visée du projet : éditoriale, e-commerce, institutionnelle, événementielle, etc.

Ce premier livrable sert de référentiel pour les rédacteurs (bien souvent les équipes du client) qui vont pouvoir travailler sur cette étape en parallèle de l’avancement du projet.

Conception ergonomique

La phase de conception ergonomique est la première des étapes dédiées à la représentation visuelle du futur site. A partir de ce stade, on entame un démarche itérative qui va conduire à la représentation graphique finalisée des différentes pages du site.

Le rôle de cette étape est donc primordial.
Il permet de poser les bases visuelles qui feront le nouveau site.

popups

Sur la base de l’architecture d’information validée à l’étape précédente, l’ergonome va représenter de manière schématisée la disposition du contenu au sein des différentes pages.
A ce stade, aucun travail visuel n’est engagé afin d’engager une réflexion strictement orientée sur le fond. Des zonings aux wireframes, le site prend vie petit à petit.

Pour en savoir plus sur cette phase, n’hésitez pas à relire notre billet sur l’importance de la phase de conception dans un projet web.

Conception visuelle

La conception visuelle du site correspond à la traduction graphique des wireframes cadrés à l’étape précédente. Celle-ci se fait en cohérence avec l’univers de marque du client (respect de la charte graphique et des codes d’expression visuels) et est assurée par un UX/UI Designer.

Cette étape en apparence simple est en réalité d’une grande complexité.
C’est à ce stade que l’on exécute l’expérience utilisateur pensée précédemment. Il convient donc de maitriser les notions d’affordance des différents éléments d’une interface web, de prendre en compte les habitudes de navigation des utilisateurs ciblés, de respecter les codes visuels en vigueur au moment de la conception, etc.

L’utilisateur étant au centre des préoccupations lors de la création du site Internet, il est nécessaire de déterminer en amont du développement si la maquette graphique saura satisfaire les attentes de ces derniers. Pour cela, la mise en place de maquettes interactives est une solution parmi tant d’autres, permettant de voir si l’utilisateur s’adapte au site et l’utilise de la meilleure des façons et selon les objectifs visés. En fonction des résultats, on fait évoluer le design jusqu’à validation de l’expérience utilisateur.

Conception technique

Si la réflexion est amorcée dès le début du projet, la phase de conception technique détermine précisément à quel endroit et à quel moment seront utilisées les différentes technologies.
En approche de la phase de réalisation du site, le directeur technique cadre avec son équipe de développeurs tous les volets techniques du projet et affecte les différentes tâches selon le planning.

La phase de réalisation du site

morpheus

Le développement du site

A ce stade, on passe d’une démarche de co-construction avec le client à une démarche orientée sur l’exécution. En fonction de la taille du projet, le site peut être développé d’un seul bloc ou alors par bloc de fonctionnalités successifs.

Chaque développement est réalisé dans un environnement de pré-production — accessible via un accès privé ou une URL de test — permettant de tester et valider les différentes fonctionnalités avant le passage en production. On peut ainsi valider régulièrement et progressivement avec le client le fonctionnement technique du futur site.

La formation

Lorsque le développement arrive quasiment à son terme, un temps de formation avec le client et ses équipes en charge de l’administration du site est prévu. Celui-ci permet d’assurer un transfert de compétences par l’agence conceptrice qui permettra au client de faire évoluer son site en toute autonomie.

Des cas pratiques de gestion de contenu sont abordés pour envisager et préparer toutes les situations de mise à jour des contenus du site.

L’intégration des contenus

Le client et ses équipes formées, il est temps de « remplir » le site des contenus rédigés depuis le début de la phase de conception. Cette étape est très importante car elle permet au client de sa familiariser avec l’outil et elle permet à l’agence de tester les « réactions » du site en situation réelle, dans plusieurs configurations de contenus. Les cas posant problèmes seront abordés au recettage.

Le recettage

Le recettage s’effectue sous forme de tests, pour déterminer si le site correspond bien aux attentes de la phase de conception. Il s’agit ici de passer en revue l’ensemble du site et de corriger les éventuelles coquilles de design, de comportement ou de contenu.

Différents types de tests sont envisageables mais tous ne sont pas forcément utiles.
En fonction des objectifs, chaque test aura sa pertinence.

Test de design : Le site développé correspond-il bien à la maquette graphique ?
Test d’affichage : Son affichage est-il correct en fonction des environnements techniques ?
Test technique : Toutes les fonctionnalités sont elles opérationnelles ?
Test de performance : Le site est-il rapide ? Est-ce que les interactions sont fluides ? Le site supporte-t-il une montée en charge ?

Mise en production

Une fois le recettage terminé, un PV de livraison du site est réalisé afin d’attester d’une réalisation conforme aux cahiers des charges. L’ensemble du site en pré-production est migré vers l’environnement de production. On le met en ligne.

Mais ce n’est pas tout.
Il s’agit maintenant de rendre visible le site — par des actions de communications on ou offlines — et « suivre » son évolution.

En fonction des objectifs qui ont conduit la conception du site et des actions menées, on étudie l’évolution du positionnement sur certains mots clés, les abandons de paniers (e-commerce), le comportement des utilisateurs, le temps passé sur le site par les internautes, le taux de conversion de certaines pages « clés », etc.

Ce suivi est essentiel pour opérer des ajustements ergonomiques, graphiques ou techniques qui seront garants du succès du site.

Quelques ressources pour une gestion de projet web réussie :

BaseCamp : Un outil de gestion de projet simple et intuitif orienté sur la productivité (Anglais)
Wrike : Une plateforme de gestion de projet très complète. (Français)

Pour la phase de conception :
InVision : Un outil collaboratif complet pour gérer tout le workflow de conception visuelle et l’expérience utilisateur, à un seul endroit.
Marvel : Un outil similaire, plus orienté sur le prototypage des pages que sur la collaboration.

Mentions légales - Tetrapolis © 2021 All Rights Reserved.