Hello@tetrapolis.fr 02 41 23 82 32
17 Mar 0 1614 vues

Bienvenue dans le nouveau Wired

Mis en ligne par : , Catégories :,

Wired, qui signifie « branché » ou « câblé » en anglais, est un magazine publié à San Francisco, en Californie, depuis mars 1993. Il se concentre sur l’incidence de la technologie dans les domaines de la culture, de l’économie et de la politique.

Il est à la fois admiré (et détesté) pour :

– ses principes libertariens,

– son enthousiasme marqué pour les technologies, même si elles peuvent paraitre utopiques,

– son approche expérimentale de la mise en page qui contient des encres aux couleurs vives et métalliques.

Sur ce dernier aspect, on ne peut pas en dire autant de son portail d’information web, qui jusqu’à présent n’a jamais su rendre la lecture de ses articles agréables. Si nous passons la phase 1994-2006, pendant laquelle les sites évoluent en même temps que les technologies web (on pardonne tout sur cette période), la dernière version en date parvient difficilement à imposer le style visuel du magazine qui invite à la lecture.

Wired_Before

Un portail très (trop) dense, une hiérarchie des titres difficile à identifier, une catégorisation visuelle des types d’articles inexistantes… En somme, un condensé de contenus dans lesquels il faut fouiller pour trouver l’information intéressante. Sur cette version du site, c’est un peu comme dans une brocante, il faut être initié et savoir renifler les bons coins.

Mais tout ça, c’était avant Mars 2015.

Avant la mise en ligne de la toute nouvelle mouture de Wired

Tout à été révisé et amélioré. De la technique, à l’ergonomie en passant par la hiérarchie de l’information et le design, deux ans de travail et près de 12 personnes ont été nécessaires pour mettre en place cette nouvelle version.

Passage en revue des évolutions :

Techniquement, Wired s’appuie désormais sur une nouvelle architecture technique qui lui permet de charger ses contenus jusqu’à deux fois plus vite. C’est très perceptible. Les images et vidéos apparaissent désormais à la demande et ne sont plus chargés automatiquement dès l’ouverture de la page.

Les photographies sont adaptées aux écrans Retina, les éléments graphiques s’appuient sur des sprites en SVG. Ils sont vectoriels, et donc propres et nets sur tous les écrans, quelque soit leurs résolutions.

Visuellement, on distingue une vrai hiérarchie qui donne néanmoins de l’importance à chaque article. Les éléments graphiques superflus de l’interface s’effacent au profit du contenu. La catégorisation des articles est désormais claire et répartie dans 6 index ( Business / Design / Entertainment / Gear / Science / Security) ayant chacun une identité qui lui est propre. Chacun d’entre eux est identifié par un code couleur et un signe visuel fort, issu de la première lettre de l’index concerné. C’est très beau.

wired-new

Ergonomiquement, la maquette ne se limite plus à la seule résolution de l’écran d’ordinateur.

Elle s’adapte sur mobile et sur tablette pour offrir une expérience de lecture adaptée et optimisée.

On passe d’un index à l’autre par l’intermédiaire d’une navigation droite-gauche, positionnée de chaque coté de la fenêtre, de la même manière que si l’on feuilletait un magazine.

Enfin, dans le cas ou la hiérachie ne semblerait pas suffisamment claire à certains internautes, on à la sensation que Wired fait des efforts dans ce sens à l’instar du champ de recherche qui s’ouvre en pleine page en surimpression du site ou encore la navigation par tag en fin d’article qui à été particulièrement soignée.

Mentions légales - Tetrapolis © 2021 All Rights Reserved.